•   

     

     MESURES EN RAISON DES INQUIÉTUDES SUSCITÉES PAR LA 
     PANDÉMIE DANS L’ÉTAT DU DAKOTA DU SUD ! 


     Les Soutiens, par un Don quel qu'il soit, auront leur importance. 



    © Oglala Sioux Tribe

     

    Avant-Propos, Réserve Indienne de Pine Ridge


    La déclaration faite selon laquelle l’Hôpital Indian Health Service situé à Pine Ridge ne dispose que de 6 ventilateurs pour les plus de 45.000 membres de la Tribu Oglala Lakota de la Réserve de Pine Ridge ! SIX ! C'est seulement UN ventilateur pour 7.500 personnes. Les chiffres parlent d’eux-mêmes.

     

     

    Check Points sur la Rez


    Dernières nouvelles,

    Dakota du Sud, dans l’East River, la ville de Sioux Falls est gravement touchée par la pandémie. Dans le West River les Comtés de Pennington et de Meade enregistrent plusieurs cas également.

    Au 30 Avril, l’ordre de confinement sur la Réserve a été prolongé jusqu’au 16 Mai, mais au-delà du Samedi 16 Mai les ordonnances concernant les abris mis en place, le couvre-feu, les déplacements et la surveillance des frontières continueront à être appliquées jusqu'à nouvel ordre.

    Début Mai dans la ville frontalière de la Réserve, à Rapid City le Centre de Santé "Oyate Health Center" a effectué 46 tests Covid19. 12 autochtones ont été testés positifs pour le virus, et 34 se sont révélés négatifs.

    Plusieurs postes de contrôles routiers ont été mis en place sur la Réserve de Pine Ridge pour empêcher les visiteurs extérieurs d’entrer en raison des inquiétudes suscitées par le Coronavirus. Ces points de contrôles laissent sortir le trafic (très léger). Les 2 Tribus Sioux, Oglala et Cheyenne River ont établi les points de contrôles pour tenter de verrouiller leurs Réserves, de peur que les infections ne déciment leurs membres. 

    Le vendredi 8 Mai, la Gouverneure Républicaine du Dakota du Sud, Kristi Noem, a déclaré aux Tribus Amérindiennes qu'elles avaient 48 heures pour supprimer les postes de contrôles routiers, sans quoi elle engagerait des poursuites judiciaires.

    Les protecteurs des Lakota, Julian Bear Runner Président Oglala Sioux Tribe, ainsi que Harold Frazier Président Cheyenne River Sioux Tribe, rappellent que l’État n'a aucune juridiction sur les routes qui traversent les Terres Indiennes sans le consentement des Tribus, et font valoir le "Traité de Laramie" signé en 1868. Ils s’opposent fermement à la menace que fait peser le Parti Républicain sur l'intégrité souveraine de la Grande Nation Sioux - par l'intermédiaire du Bureau du Gouverneur du Dakota du Sud - rectifiant qu’il ne s'agit pas de "barrages routiers" mais de contrôles, et que les affirmations répétées de la Gouverneure Kristi Noem selon lesquelles les véhicules essentiels ou d'urgence sont retenus ou refoulés, ne sont pas fondées.

    Après que 2 membres de la Tribu du District de Wounded Knee aient été testé positifs au Coronavirus, la Réserve se verrouille pendant 72 heures dès le Lundi 11 Mai pour permettre de suivre les personnes concernées et leurs contacts afin de protéger le Peuple. Aucun mouvement n’est autorisé, sauf pour les dialyses, les soins médicaux d'urgence, et les magasins sont fermés. Des tests de dépistage seront fait dès le Mardi 19 Mai dans le District par les Dr Butterbrodt et Dakota High Hawk qui ont proposé leur expertise médicale.

    Le Vendredi 15 Mai, la Présidente du District Eagle Nest, Cora Yellow Elk prend la décision de fermer son District, 19 cas de Covid19 sont enregistrés dans la Communauté.

    *Sources : Oglala Sioux Tribe, Facebook.


    © Distribution Alimentaire, One Spirit

    Quelques Modèles d'Organisations sur la Rez


    Distribution Alimentaire,

    En raison des cas de virus sur la Rez, la politique de Distribution Alimentaire a été modifiée. Pour répondre aux besoins des Communautés, les Services d'urgence Tribaux et les Bureaux de Districts contribuent à mettre en place une distribution sûre, soit par Drive-In, soit par ramassage à distance sécurisé. Des produits de nettoyage personnels et ménagers sont également distribués aux Familles pour les mesures préventives d’hygiène. En Mai, la Distribution Alimentaire se fera de nouveau dans chacun des Districts, les Familles concernées seront contactées par téléphone pour évaluer les besoins dans leur foyer.


    © Hangar de Distribution Alimentaire Porcupine, One Spirit

    Différentes Organisations sur la Rez travaillent ensemble et s’engagent, dont One Spirit qui a reçu récemment le soutien de l’Organisme Humanitaire "No Kid Hungry" permettant de fournir de la nourriture à un plus grand nombre de Familles et de Programmes Communautaires. Le nouveau "Hangar de Distribution Alimentaire" situé à Porcupine est en fonctionnement, et bénéficie de grands congélateurs supplémentaires pour stocker des aliments prêts à l’emploi.

    Grâce aux dons de tissus, les artisans locaux de Pine Ridge cousent des masques faciaux pour aider à se protéger contre le virus. Leur objectif est de s'assurer que chaque personne de la Communauté ait un masque.


    © Oyate Teca Project (gauche) / Running Strong (droite)

    D'autres organismes comme le "Running Strong for American Indian Youth" reçoivent de leur côté l'équivalent d'environ 20 tonnes de nourriture de longue conservation à distribuer à 1.700 Familles de la Réserve de Pine Ridge. Alors que les épiceries et les banques alimentaires de tout le pays ressentent la pression des chaînes d'approvisionnement. Leur objectif est de s'assurer que les résidents de Pine Ridge ne souffrent pas de la faim et ne risquent pas leur sécurité en voyageant hors de la Réserve pour se ravitailler.

    Les Programmes de Développement Agricole, tels que "Slim Buttes Agriculture" à Slim Buttes, ou à Kyle "Oyate Teca Project" et ses classes de jardinage de plantes médicinales, travaillent toute l'année à des jardins familiaux et communautaires. Ces projets pourraient être primordiaux à long terme si l'épidémie perdure et rend difficile l'accès à la nourriture.

    Enseignement,

    Durant le confinement, les Écoles et Collèges sont fermés, et se sont organisés.

    Ainsi par exemple, les bâtiments du Oglala Lakota College à Kyle sont fermés depuis le début, et toutes les classes, secondaires, universitaires, se déroulent en ligne en audio-conférence et avec d'autres types de technologies. Didier Dupont, Professeur de Lakota, enseigne quant à lui ses cours à l’aide de la plateforme "Zoom" et rapporte qu’il est un peu difficile pour tout le monde de trouver le plaisir et la dynamique appréciés dans les vrais cours... mais il faut faire avec…


    © Paniers-repas et Kits pédagogiques, Lakota Waldorf School

    Ou encore, toutes les Écoles du Comté Oglala Lakota, à savoir Rockyford, Batesland, Wolf Creek, Red Shirt, Little Wound School, Crazy Horse, et la Lakota Waldorf School à Kyle préparent chaque jour, grâce aux cuisinières, des paniers-repas sains livrés aux domiciles de chaque élèves par les chauffeurs de Bus scolaires en suivant le réseau de ramassage habituel, pour palier à l’absence du repas de midi, principale source alimentaire pour certains enfants, pris habituellement à l’école. Tous les enseignants préparent, impriment et assemblent chaque semaine pour leurs élèves des "Kits pédagogiques à domicile" ou des "Kits de créativité" pour les petits, livrés chaque Lundi et récupérés chaque Vendredi par les chauffeurs de Bus lorsqu'ils apportent le déjeuner aux enfants… Ces "Kits d'apprentissage" sont essentiels pour maintenir le programme d'études, sachant que plus de la moitié des élèves n'ont pas accès à Internet. Des sessions de cours sont proposées en ligne ou en visites hebdomadaires à domicile en cas de besoin, et les parents sont soutenus dans leur scolarisation à domicile. Dans ce climat difficile, c’est le moyen pour les enfants de rester relier à leur école qui leur manque.


    © Jardins Bio, Lakota Waldorf School

    Pour poursuivre leur projet de Jardin scolaire, les enseignants de la Lakota Waldorf School travaillent seuls pour l’instant, labourent, plantent, construisent des clôtures et des panneaux de jardin en langue Lakota pour toutes les plantes, traduit par Joyce Little WhiteMan, Professeur de langue Lakota. Une nouvelle aire de jeux et une hutte de sudation sont installés, et tous se préparent au moment où les élèves pourront revenir en toute sécurité, réinvestir les lieux et leur jardin potager pour les récoltes de la fin de l’été, et d’automne.

     

    Réactions face aux Menaces de la Gouverneure Kristi Noem du Dakota du Sud


    Le Lakota People’s Law Project diffuse l’information suivante : "Nos Communautés ont le droit de nous protéger de la propagation de la maladie et la loi est de notre côté. Vous pouvez nous aider en envoyant un mail à Kristi Noem dès à présent pour lui demander de faire machine arrière concernant sa menace vis à vis des Tribus Lakota avant que cela ne dégénère. 

    La Gouverneure n'a pas fait preuve de sens commun et a failli dans la protection des Tribus et de toutes les personnes vivant dans l’État durant la pandémie de Covid19. C'est pourquoi les Nations Oglala et Cheyenne River ont décidé de prendre le problème à bras le corps et de mettre en place ces points de contrôles sur les routes des Réserves afin de limiter la propagation de l'épidémie.


    © Contrôles routiers, Lakota People’s Law Project

    Il n'y a pas de blocage de routes et, contrairement à ce qu'affirme la Gouverneure, le trafic d'urgence ou essentiel n'est pas empêché ou stoppé. ici, à Cheyenne River, nous demandons aux visiteurs de remplir un questionnaire de santé ou bien de traverser la Réserve sans s'y arrêter.

    Contrairement à ce que la Gouverneure Kristi Noem affirme, que les Tribus n'ont pas fait les démarches adéquates auprès des Services Officiels, nos Nations Oglala et Cheyenne River ont pris contact avec différentes Agences de l’État du Dakota du Sud. 17 Sénateurs de l’État ont déjà publié une lettre ouverte déclarant que la Gouverneure n'a pas d'autorité légale pour réguler l'activité sur les routes des Réserves sans le consentement du Conseil Tribal.

    La Gouverneure Kristi Noem n'a aucun droit de nous menacer. Elle a échoué dans sa mission de protéger les propres électeurs de notre juridiction, aussi nous le ferons. C'est une question de vie ou de mort et nous avons le droit de vivre. Nos Nations sont peut-être à l'intérieur du Dakota du Sud mais la Gouverneure Kristi Noem n'a pas l'autorité légale pour laisser le Covid19 entrer sur nos Réserves.


    © Illustration par l'Artiste Lalo Alcaraz, 2020

    Demandez-lui de protéger la santé et la sécurité pour tout le Dakota du Sud au lieu d'enquêter sur une crise sanitaire à Cheyenne River et Pine Ridge !

    Julian Bear Runner, Président de la Tribu des Sioux Oglala s’est entretenu sur CNN à ce sujet. Même Fox News a du mal à faire tourner cette demande de la Gouverneure Kristi Noem en sa faveur…

    Wopila Tanka - Merci pour votre aide !
    Madonna Thunder Hawk, Ordonnatrice de Cheyenne River"

     Mail Action contre la demande de la Gouverneure Kristi Noem : Tell South Dakota to Respect Tribes and Public Safety
     Censored News: Pine Ridge: Oglala Lakota enforce border checkpoints after threat from South Dakota State Governor
     West River Eagle: BREAKING: State Legislators to Noem- State has no jurisdiction over the highways running through Indian lands, cite 1990 ruling



     Pour participer à cette chaîne humanitaire, vous pouvez envoyer vos dons quels qu'ils soient 

     Soit sur le Site One Spirit "Donations"

     Soit sur notre Site Pine Ridge Enfance Solidarité "Soutieƞ"

     Soit sur notre Campagne via HelloAsso "SOUTENEZ"

     en indiquant bien la nature de votre DON "Covid19" 

    Bénéficiez de 66 % de Réduction Fiscale


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires