• • 2011 • Sur la Réserve avec Dominique, Sandrine, Harold et Agnès - "Sundance & Sweat Lodge" !


    • 2016 •

    • JUILLET •

     

    Bonjour tout le monde, ci-joint un petit aperçu de notre voyage !

    Dimanche 10 
    Nous avions rendez-vous à l’aéroport, Sandrine, Harold, Agnès et moi le matin, après l’enregistrement et deux escales nous arrivons enfin à Rapid City où Dennis et Emy nous attendent pour nous emmener chez Judith, au B & B. Nous récupérons la voiture et nous voilà parti super contents, émus, enthousiastes, avec nos attentes et nos espoirs. Nous faisons également la connaissance de John, photographe qui effectue un petit tour du monde pour prendre des clichés «vus d’en haut»… Nous arrivons fatigués chez Judith après les présentations et quelques échanges, nous allons nous coucher.


    Lundi 11
    Petit déjeuner préparé par Judith (un genre de pain perdu, très savoureux bien que très consistant). Nous essayons aussi de discuter et d’améliorer notre anglais !!!! Judith est vraiment très gentille ; nous partons à Pine Ridge visiter l’Ecole Red Cloud School où il y a également une petite église, le cimetière, un musée avec des tenues anciennes, des poteries et des photos très intéressantes, impression d’un endroit serein, calme et tranquille. Malgré la pluie, arrêt à la station KILI RADIO : très bien accueilli malgré la barrière de la langue qui nous restreint dans nos échanges. Le soir Dennis vient nous chercher pour la Cérémonie de préparation de la Sundance. Nous faisons également la connaissance de sa maman, ravie de rencontrer des «étrangers» intéressés par sa culture. Nous sommes enfin arrivés sous une pluie battante, quelque peu inquiets pour le retour car la route est en terre, il y a des travaux et nous n’avons pas de pick-up. Nous entrons dans la pièce où tout est préparé, la porte se ferme et nous sommes dans un autre monde. Chants, prières, tambours, en cercle : intense, magique, irréel. Pas de mot pour décrire ce genre de vécu. Ça commence vraiment !


    Mardi 12
    Echanges avec Judith sur sa vie et sa famille, enrichissant, émouvant, surprenant, touchant. Nous partons dans son pick-up (proposé spontanément) pour assister au choix de l’arbre qui se trouve sur son terrain. L’arbre est choisi, coupé à la main, mais ne doit pas toucher terre en tombant. Il est ensuite emmené sur le lieu de la cérémonie. Après les offrandes, il sera planté dans le cercle et décoré des 4 couleurs. Nous sommes ailleurs dans la plaine où nous avons l’impression que le ciel rejoint la terre là-bas, très loin, à l’infini. Nous voyons les tipis mais n’avons pas le droit de prendre de photos. Nous avons pu aider à enrouler les rubans des 4 couleurs autour de la sauge sauvage et si sacrée.


    Mercredi 13
    Debout à 3h30 du matin pour être à 6h à la Cérémonie. La route est longue mais les paysages sont magnifiques : des plaines à perte de vue, des collines, des pierres, des rochers, des chevaux, des cavaliers qui montent à cru, des couleurs, des odeurs. Judith nous prête son pick-up et c’est vraiment une marque de confiance car elle y tient beaucoup : la route avec la pluie n’est pas évidente pour une voiture normale. Nous nous installons, les danseurs arrivent ; Avec les voix, les chants et le son des tambours, nous sommes dans un autre monde et tellement bien : le temps n’existe plus, l’espace est infini. Le soleil brille (45°), ce qui n’est pas évident pour les ghosts dancers car ils ne mangent pas pendant 4 jours et ne peuvent éventuellement boire que quelques gouttes de rosée le matin et une tisane le soir, c’est très dur. Nous restons jusqu’à la fin et vraiment nous sommes avec eux : c’est impressionnant et rassurant à la fois. Chaque danseur et danseuse choisit si il ou elle veut faire des offrandes. Ce qui est certain, c’est que leur volonté et leur amour de vouloir donner est si fort que nous le ressentons !!!!


    Jeudi 14
    Nous partons pour le 2ème jour de la Cérémonie avec notre voiture mais en route nous crevons, après qu’Harold ait rapidement et efficacement  changé la roue, nous arrivons juste à l’heure. Harold ira la réparer avec Dennis car nous risquons de payer le prix fort. Les cérémonies continuent selon le même processus et nous sommes de plus en plus impliqués spirituellement.
    Nous continuons à être hors du temps, et ne plus arriver à parler correctement : ce qui nous occasionne des crises de rires dans la voiture, plus quelques «jokes» avec Dennis. On oublie la fatigue qui se cumule depuis notre arrivée, on ressent plutôt de la sérénité, de la confiance, de l’assurance même.

    Vendredi 15
    Après le petit-déjeuner copieux de Judith, nous partons avec Dennis et Emy pour voir les Badlands. Il fait chaud et nous nous arrêtons à quatre sites différents vraiment splendides mais surtout chargés d’émotions. Dennis nous dira d’ailleurs que de nombreux indiens y sont  morts dès le début des hostilités, pour échapper au gouvernement Américain qui voulait les chasser et les parquer. Ils y font aussi encore des essais de bombes. Dennis est à la fois ému et révolté mais toujours dans la discrétion et la dignité ; Il essaye vraiment de nous informer au mieux. Nous échangeons. Nous voyons un petit film sur celui-ci.


    Samedi 16
    Dennis préfère nous emmener à la Sundance de Porcupine où il y a 45 danseurs et plus de 20 musiciens et où les gens sont encore plus accueillants, ils connaissent aussi quelques conflits, rivalités et jalousies. Nous arrivons sur place et c’est vrai que c’est différent, à l’autre peu de monde et celle-ci est remplie, les gens nous accueillent très chaleureusement, avec des sourires. Il y a même des échanges, amis on n’a pas le temps en fait. Les cérémonies reprennent et c’est encore plus intense : plus de danseurs et de musiciens, les musiques, les chants, les prières  résonnent dans nos têtes et dans nos corps et dans nos cœurs. Pour la dernière Cérémonie de prière pour les malades c’est indescriptible tellement c’est intense. Dennis à participé et nous voyons sa souffrance. A la fin, nous nous avançons pieds nus devant le cercle, prenons la fumée de la sauge et les regardons s’avancer vers nous car ils font le tour du cercle en s’attardant sur chaque personne. Nous tendons nos mains, ils nous touchent avec leurs plumes et la sauge. Nous recevons tant d’amour et ressentons ce qu’ils ont endurés, nous ne pouvons retenir notre émotion. Tous les quatre, nous venons de réaliser [notre rêve] : pouvoir assister et vivre la Sundance : l’avoir partagé avec eux a été un honneur, une grâce du Créateur et de tout l’Univers.


    Dimanche 17
    Après notre petit-déjeuner avec Judith et notre anglais qui s’améliore, peu mais sûrement, nous partons pour Wounded Knee qui est vraiment émouvant, visite du petit musée et recueillement sur les tombes : c’est comme si on revivait à nouveau ce Massacre et toutes leurs souffrances. C’est toujours là, les terres sont imprégnées, les âmes et les Esprits nous guident. Ensuite nous nous perdons dans un chemin qui est en fait  une propriété privée, pensant avoir trouvé un raccourci. Tant mieux car c’est pittoresque et toujours incroyablement beau, des chevaux sauvages aux crises de rire dans la voiture, le pauvre Harold avec trois femmes... !!! Et bien si, il a toujours gardé sa bonne humeur et sa patience  légendaire !!!!!


    Lundi 18
    Nous partons le matin avec Dennis et Emy pour la rencontre avec les Black Hills (forêts, lacs, rivières, biches, pics vert, écureuils). Nous nous arrêtons pour la visite de Mémorial de Crazy Horse. Vraiment magnifique et manifestement, les amérindiens sont heureux de cet événement, (plus grandiose et respectueux de leur histoire, comparé à l’infâme Mont Rushmore bâti sur leurs Collines Sacrées). Dennis nous emmène dans les Black Hills sur un Site Sacré où ils font des quêtes de visions : 4 heures de marche aller-retour. En haut, la vue est panoramique, c’est tellement beau, comme une mer de montagnes, de plaines et de collines, nous nous sentons vraiment  petits et insignifiants.


    Mardi 19
    Après le petit-déjeuner, nous partons à la ferme aux Bisons qui appartient à Darrin, le fils de Judith. Avant nous nous arrêtons à la poste d’Oglala pour  savoir où habite la filleule de Sandrine et Harold. Le postier Kelly, super accueillant, les appelle et ils arrivent 5 minutes après. La grand-mère Emily qui parait bien jeune, la fille Delmary et la petite Tristiana, 7 ans : elle est adorable, encore endormie, Sandrine et Harold sont émus. Un autre rendez-vous est pris dès notre retour du parc Yellostone pour faire les emplettes pour la rentrée scolaire et Noël. Nous partons à la ferme aux bisons. Darrin est charmant, accueillant, disponible, moins bavard quand même que sa mère !!! Nous leur donnons à manger et voyons le bison blanc empaillé. Ensuite direction Red Cloud Indian School, où nous recevons encore de nombreuses explications, grâce à Tina, la belle fille de Judy.


    dscf1416

    Mercredi 20
    Nous partons le matin à 8 h pour le Parc Yellostone avec Dennis et Emy. Nous traversons le Wyoming par le sud (Fort Laramie, Casper, Réserve Shoshone, Dubois et le Grand Téton) Dennis est heureux, les 1ers animaux que nous apercevons sont des ours (grizzli) : la mère et son petit : c’est un bon présage pour lui ! On y croit : tout est déjà insoupçonnablement féérique et magique, différents paysages s’offrent et s’ouvrent à nous, prairies, montagnes, forêts, rivières, cascades, animaux, tout est magnifique, nous arrivons à 23 h à l’hôtel.


    Jeudi 21
    Après avoir pris le petit déjeuner, nous partons direction les geysers qui sont magnifiques, Mountain Flat Drive, Laser Geyser Bassin, Biscuit bassin, Upper Geyser bassin, Midway Geyser basin, Old Faithful, Turquoise Pool, Firehole Lake... Le soir : resto avec du Buffalo s’il vous plait !!!!


    Vendredi 22
    Visite du Grand Teton et Petit Teton, nous voyons les biches, bisons, chevaux sauvages, aigles, chiens de prairies. Nous allons au Grant village ou nous avons la vue sur Yellostone Lake, toujours merveilleux, c’est pas un rêve pourtant, ensuite Lewis Lake, Lewis Falls, l’eau est verte dans le canyon. Grand Teton National Park, Jackson Hole (vue sur les gros ventres !). 


    dscf1500

    Samedi 23
    Après le Sud et l’Est, plus au Nord, les geysers sont encore magnifiques ainsi que les paysages, Mammoth Hot Springs, Tower Roosevelt, Mont Washburn, Canyon Village, WestThumb, Black Pearl Pool, Abyssal Pool.


    Dimanche 24
    Nous repartons le matin pour rentrer sur Oglala, par le Nord du Wyoming, sur le chemin surprise : deux loups traversent devant nous, un noir et un gris. Ils sont venus nous dire au revoir, c’est certain ! C’est mon animal préféré et pour moi, c’est magique ! Nous voyons encore et toujours des paysages magnifiques en passant par le musée des indiens (génial, super) ensuite Old Trail Town à Cody, petites habitations en bois comme au temps de Buffalo Bill. Nous prenons juste des photos car payer 8 dollars n’est pas très intéressant, Burlington, Greybull, Burgen, Dayton, Ranchester.

    Détour vers Little Big Horn : célèbre bataille pendant laquelle fut tué le Colonel Custer. Shéridan, Buffalo, Gillette, Sundance, Rapid city. Nous arrivons à 1h du matin et comme nous n’arrivions pas à joindre Judith par téléphone, nous sommes obligés de la réveiller, navrés !

    etats unis 2ème partie 289

    Lundi 25
    Levés à 10h, nous racontons notre périple à Judith et décidons de «buller» le matin, puis visite au Oglala Lakota College à Kyle près de Porcupine. Puis surprise, Dennis nous appelle et nous annonce que son ami Navajo, Fred nous a préparé des pierres pour une "Sweat Lodge" le soir même ! La pluie est là mais le ciel est bleu noir, brillant de mille feux sous les étoiles lumineuses. Nous rentrons dans la "Sweat Logde" avec respect et tout va commencer, soirée de prières. Vous venez vous y enfermer pour renaître. Encore des émotions plein la tête et de l’amour plein le cœur !!! Je suis particulièrement émue et enchantée. Dennis le savait, il a tout fait pour que je puisse vivre cette expérience. Je peux juste vous dire (car cela  doit rester entre nous) que cela a duré 2 heures et que nous avons ressenti beaucoup de choses. Merci encore à Dennis et Fred. Après, nous n’étions plus tout à fait les mêmes, quelque chose avait indéniablement changé en nous et nous le ressentions vraiment, c’était palpable !


    Mardi 26
    Repos et lessive le matin. Ballade dans Pine Ridge, petite collation dans un "Coffee House" avec échanges avec les propriétaires. Ensuite nous allons devant le magasin «Sioux Nations» où Sandrine et Harold ont rendez-vous pour voir leur filleule. Elle arrive avec sa grand-mère car sa mère vient d’accoucher d’une petite sœur. Elles font les courses et ensuite photos et émotions. La petite parait émue et contente. Retour au B & B et encore une agréable surprise : Judy nous a préparé un petit dîner au lit ! C’est pas mignon ! Elle est attentionnée, délicate, intelligente, pleine d’humour, toujours de bonne humeur et généreuse. Une vraie maman pour nous pendant ces 3 semaines.


    dscf1175

    Mercredi 27
    Nous partons de nouveau pour les Black Hills. Visite de Hot Springs, passage par Custer et le Mont Rushmore : comme une envie de vomir… À Keystone, des bikers en grand nombre, des boutiques, et pourquoi pas une petite ballade à cheval dans la forêt ? Nous arrivons au ranch, les chevaux sont déjà prêts. Je ne suis pas du tout rassurée mais à la fin, cela allait mieux. Nous rentrons ensuite chez Judith pour préparer nos valises. Souper au Casino avec Judy. C’est déjà émouvant car nous savons que nous partons et personne ne veut partir ! C’est terrifiant !


    Jeudi 28
    Après le petit déjeuner, nous laissons Judith qui est triste de nous voir partir, comme nous sommes désolés de quitter cet endroit magique, tant imaginé, rêvé et espéré. Nous avons tissés des liens et c’était vraiment une deuxième Maman, ce voyage nous a beaucoup apporté. Nous n’avons jamais ressenti d’indifférence de la part des indiens, au contraire, plutôt des questionnements sur nos raisons d’être parmi eux, avec eux, et nous interrogeant également sur notre vie, des sourires, et même à la station essence par exemple, où nous avions pris l’habitude de nous approvisionner, ils prenaient le temps de nous aider. On a pu également constaté que les villes sont propres, dans la Réserve en particulier.


    Merci à Emy pour les traductions, et de nous avoir fait rencontrer Dennis et les autres. Merci à Dennis d’avoir été attentif, charmant, patient (sorry for our poor English !) d’avoir pris des congés (il est Ranger actuellement) pour nous accompagner, nous guider, nous épauler, nous éclairer, sans nous influencer ni nous manipuler.

    Merci encore à Dennis et  Fred qui ont vraiment voulu nous faire plaisir et nous faire connaître leurs traditions. Même fatigués, ils ont fait la "Sweat Logde". C’est cela les indiens, regarder, écouter, donner, partager. Ils ne demandent rien. Nous avons beaucoup appris sur le plan spirituel et sur le plan humain. Une partie de notre cœur est resté là-bas pour toujours et nous savons que nous reviendrons.

    Bien sûr, il y aussi le chômage, la passivité, l’alcoolisme, la drogue et l’obésité, mais les indiens détiennent «un savoir être» avec la nature, la terre, les animaux et les hommes. On a vraiment eu l’impression que la foi en leurs valeurs n’est pas disparue. Elle est enfouie, elle est étouffée parce qu’ils doivent aussi s’adapter, mais elle anime toujours leurs âmes. Même si la religion chrétienne a causé des dégâts inexplicables et irréparables : quand ils nous expliquaient qu’ils étaient devenus chrétiens, ce qu’ils nous décrivaient ressemblait comme 2 gouttes d’eau à leurs croyances, sans certains rites. C’est ce que nous avons ressenti (ça n’engage que nous) : qu’importe, le nom que l’on donne à ses croyances, ce sont les valeurs, les pensées et les actes qui en découlent qui comptent ! Les leurs sont intactes et empreints d’amour, de respect et de rêves d’une vie meilleure pour tous, et ce malgré tout ce qu’on leur a fait, on leur a juste bien appris qu’il fallait les oublier ou les enfouir, heureusement qu’ils ont continué en cachette à pratiquer leurs rites. Wakan Tanka, Tunkashila c’est là, toujours avec eux. On a vu, côtoyé, échangé, mangé, partagé, etc... quelques moments de vie du quotidien, ils ont été dignes, humbles, respectueux, accueillants, aidants, ouverts, généreux, malgré les rejets et les humiliations. Nous sommes arrivés humbles aussi, avec la seule espérance d’être acceptés pour comprendre et apprendre.
    Notre sentiment, nous étions dans le berceau de la vie, les origines de la terre, du ciel et de  l’être vivant en général.

    Je remercie PRES car cela m’a permis de faire ce voyage et de rencontrer des gens formidables avec la même passion que moi. Nous avons vécu beaucoup d’émotions pendant ce voyage, mais il faut toujours aller jusqu’au bout de ses rêves : «Never forget your dreams »…

    Ce n’était pas un voyage de loisirs, c’était une aventure humaine, enrichissante, bouleversante, sur les plans humain et culturel. On pourrait aussi parler de retrouvailles, de reconnaissance, de seconde naissance ou de résurrection, qu’importe le mot, nous espérons avoir fait passer les émotions ressenties. Tout ce qui compte finalement, c’est :

    MITAKUYE  OYASIN !
    Dominique, Sandrine, Harold et Agnès

     

    • 2011 • Sur la Réserve avec Dominique, Sandrine, Harold et Agnès - "Sundance & Sweat Lodge" !

     

    Témoignage de Sandrine et Harold !

    Bonjour Philippe et tous ceux qui liront ce qui suit... en particulier celles et ceux qui nous ont aidé à préparer ce voyage, Kristian, Anne-marie, Sylvie...

    Merci Phil pour cette Association... et qui a fait que les rencontres se fassent ici et là-bas. C'est très difficile d'exprimer des ressentis d'ordre affectif et spirituel ... Je parle ici pour Harold et moi : Nous avons vécu une aventure humaine qui nous a atteint au plus profond de nous même, qui nous a permis de nous redécouvrir surtout pour être et vivre autrement. C'est long à expliquer et je ne suis pas sûre que ça interesse tout le monde... Cependant, nous tenons à dire que nous avons ressenti la détresse, la souffrance, entendu les âmes et les Esprits planer dans les Badlands, à Wounded Knee, à Little Big Horn... et encore bien ailleurs... mais nous avons aussi perçu de la détermination, du courage, de la dignité, de l'espoir, de la sincérité... employés pour s'adapter, pour continuer à vivre malgré les humiliations et les rejets, pour se faire mieux comprendre et accepter... et tout ça et bien plus encore dans le but principal de toujours respecter la nature et l'homme. Ce sont des êtres humains comme vous et moi qui doivent subvenir à leurs besoins mais surtout derrière, dissimulés, cachés, enfouis : c'est presque palpable : ils portent l'AMOUR en eux, ils portent l'ESPOIR... ils n'ont presque rien, ils vous accueillent avec bienveillance et vous donnent tout ce qu'ils peuvent pour que vous vous sentiez bien. Ils sont ouverts, disponibles, prévenants sans arrière pensée... !!!!! Quand vous leur donnez l'occasion de l'exprimer, ils l'expriment et ça, ça vaut tout le paradis...

    Nous avons également pu rencontrer très facilement Tristriana, sa mère et sa grand-mère à deux reprises, passer un peu de temps à échanger avec elles... L'émotion fut intense de part et d'autre... Elles ne demandaient qu'à nous connaître également : nous et les Français, l'Association, nos valeurs, nos habitudes etc... Ces échanges vont faciliter nos prochains contacts, je pense...

    Pour avoir un peu voyagé, bcp lu et regardé et écouté sur les gens de différents horizons, nous pensons que bien d'autres personnes sont aussi bonnes et généreuses et authentiques que les amérindiens... C'est juste que pour nous, c'est près d'eux que nous nous sentons en harmonie, c'est avec eux que nous résonnons plus... Nous souhaitons que chacun puisse trouver en lui et avec l'autre ce qui le fait vibrer afin de se sentir "être et exister" dans ce monde... Nous pensons l'avoir trouver. Nous avons ressenti comme si un manque qui dormait en nous... s'éveillait enfin... C'est à la fois tragique et merveilleux...
    C'est comme une deuxième naissance pour nous...

    Nous allons essayer d'y retourner en Août 2012 pour le POW WOW qui réunit toutes les plus grandes tribus d'Amérique du Nord... pour entretenir et approfondir des liens et sans doute d'autres rencontres...

    Mitakuye Oyasin !
    Sandrine et Harold

     

    • 2011 • Sur la Réserve avec Dominique, Sandrine, Harold et Agnès - "Sundance & Sweat Lodge" !

     

    Témoignage d'Agnès !

    Je tiens à remercier PRES puisque c'est grâce à l'Association que ce voyage m'a été rendu possible, par le biais des contacts. J'en rêvais depuis longtemps sans y croire vraiment, et voilà, c'est fait.

    J'ai vécu des moments à la hauteur de mes espérances, très intenses et très enrichissants. Pour moi, il s'agit d'un premier contact, qui a été plus que positif. J'ai l'espoir de pouvoir retourner à Pine Ridge car il faut du temps pour rencontrer les gens là-bas, pour aller plus loin, les connaître, approfondir les relations...
    Je compte bien travailler mon anglais pour que la langue ne soit plus une barrière !

    Comme l'écrit Sandrine, il est difficile de parler d'expériences qui relèvent d'un ressenti spirituel, profond et très intime. Les cérémonies auxquelles nous avons assistés et participés ne se décrivent pas, elles se vivent.

    Je garde de ce voyage l'impression d'avoir passé presque 3 semaines dans un espace magique, hors du temps, hors de notre temps. Et d'avoir vécu des heures vraiment privilégiées qui m'ont confortées dans mes croyances. De plus, l'ambiance a été amicale et détendue, et les fous rires quotidiens.

    Alors, peut-être rendez-vous au prochain voyage.

    "Never forget your dreams"
    Agnès

    • 2011 • Sur la Réserve avec Dominique, Sandrine, Harold et Agnès - "Sundance & Sweat Lodge" !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :