• • 2008 • Sur la Réserve avec Catherine et Jean-Louis - "Participation à la Youth Ride" !


    • 2016 •

     MAI •

     

    Compte rendu de la visite de Catherine et Jean-Louis sur la Réserve de Pine Ridge pour participer à la Youth Ride de Mai 2008.


    Des extraits vidéo de cette "Youth Ride" sont visibles dans notre film :
     Présentation "Piƞe Ridge Eƞfaƞce Solidarité"

     

    L'arrivée à Denver nous laissait présager un temps doux et clément. Grosse erreur !!! Dans la nuit du 30 avril au 1er mai l'apocalypse... un blizzard nous condamne à passer une journée enfermés dans un Hôtel de Chadron (après la tornade, le blizzard ! Comme si nous étions invités à partager tous les avatars éprouvés par cette partie du monde. Mais nous avons su, avec Jeri, tirer parti de ce contre temps pour planifier notre séjour sur la Réserve...

    Et le lendemain, les festivités commencent... Percy White Plume, dans l'impossibilité de nous rejoindre (il était sensé venir nous aider à faire les courses pour la Youth Ride), nous nous attelons à trois chariots que nous remplissons d'huile pour le pain frit, de pain de mie, de beurre de cacahuètes, de pots de confiture de bleuets (grosses groseilles), d'assiettes en papier biodégradables, de verres etc... surtout de tout ce qui est nécessaire au remplissage de plus de 200 estomacs... dont ceux d'une majorité de gamins qui vont être soumis à dure épreuve et donc... Jeri et moi essayons de sélectionner les produits d'après les conseils d'Angie (la femme de Percy) et aussi selon nos propres goûts, des barres de céréales pour les longs trajets à cheval, des cookies, du jus de pomme, de l'eau vitaminée, etc...

    Le gérant du Wall Mark Center nous accorde une remise de $40 sur $560 (sympa !!!) et nous aide à charger la voiture... bonne ambiance et le soleil semble être revenu mais il fait froid...

    La voiture est pleine à craquer... me reste une toute petite place à l'arrière, et pourtant nous avons choisi un grand 4X4... en prévision des prévisions (climatiques) et des provisions aussi !!!

    Nous nous rendons ainsi sur la Réserve par la route de Chadron, la 87, et nous arrêtons quelques minutes à Whiteclay...

    Nous pensions faire des photos mais l'hostilité qui se dégage du lieu nous en dissuade... ici, une concentration d'échoppes d'alcools en tous genres... et çà et là de pauvres hères qui se traînent lamentablement... sont couchés à même le sol ou se balancent de façon grotesque tel celui-ci, ramassé sur lui-même, qui psalmodie des trucs incohérents en serrant contre lui une basket d'enfant...

    Nous reprenons la route pour Pine Ridge... Les paysages sont magnifiques... La neige y a laissé quelques traces qui scintillent sous le soleil...

    Une drôle et heureuse impression de "Déjà Vu" commence à se faire ressentir...

    Nous ne parlons pas... tout à l'émotion qui nous submerge de retrouver cette terre si chère...

    Les petites Sœurs des Badlands s'attachent aux collines verdoyantes...

    Nous nous arrêtons chez Percy White Plume pour décharger la marchandise : c'est un grand (je dirais plus de 2 mètres !) gars immense et bien bâti, fort comme un... Lakota !!! Le soir nous l'invitons, lui et son épouse, à nous retrouver à l'hôtel pour discuter des derniers préparatifs...

    Et comme un Lakota se déplace rarement seul... voici donc le beau frère de Percy, CJ (ne me demandez pas de quel nom sont ces initiales... jamais réussi à le savoir !!) et son épouse...

    Percy n'est pas du genre causant... c'est un grand gaillard, très réservé, qui n'ouvre la bouche que lorsqu'il a quelque chose d'important à dire... à côté de lui, sa femme Angie, personne très attachante et affichant une bonne humeur constante...

    Ici, voici Jeri et Haley, une agricultrice américaine du Wisconsin, qui est venue jusqu'ici en voiture (12 heures d'une traite et toute seule...) pour offrir à Percy à l'occasion de la Ride, un porc entier qu'elle trimbale dans une glacière depuis son domicile, ainsi que des légumes frais et autres denrées... Haley ne restera pas avec nous pour la Ride. Elle a une petite fille qu'elle n'a pu faire garder... Percy et Angie semblent l'aimer beaucoup et ne cessent de l'embrasser ou de la serrer dans leurs bras... elle repart le lendemain après avoir accepté toutefois de partager notre petit déjeuner et nous confier quelques impressions...

    La Youth Ride ne débutera que le 7 mai. Nous décidons de nous rendre chez John Dubray et sa femme Vicky...

    John est là qui nous attend... L'année dernière, c'était encore quelqu'un de relativement distant... aujourd'hui, il nous sert dans ses bras et nous demande de partager son repas...

    Nous retournons au local des jeunes à Allen où quelques tableaux sont venus compléter la fresque déjà existante et qui a été achevée...

    En quittant le local, de forme circulaire, nous rencontrons un pasteur que John nous présente et qui semble soutenir son projet de construction d'une maison pour les jeunes avec force conviction... Puis nous commençons notre visite chez les Elders en compagnie de John qui est chargé du Programme Share sur le secteur d'Allen... Première maison... personne ! L'environnement est magnifique mais complètement isolé et nous avons été obligés d'emprunter une route boueuse et escarpée pour y parvenir... autant dire qu'il y a quelques jours, ces pauvres gens étaient totalement isolés du reste du monde... (encore plus !!)

    Voici Florine Dubray, qui est parente avec John, qui est une personne très  âgée et qui n'entend plus très bien...

    Art Has No Horse : cet homme était allongé sur son sofa et n'avait pas été prévenu de notre arrivée. Il était pourtant impeccablement tenu (ce que nous avons remarqué chez tous les anciens que nous avons visités), très digne, il a voulu s'asseoir lorsque nous lui avons demandé la permission de le photographier...

    Martha Dubray qui s'occupe seule de ses petits enfants... John semble très fier de nous présenter tous ces anciens... il est heureux et est accueilli partout comme un proche (qu'il est le plus souvent...)

    J'ai dû traîner un sac complet de jouets remis gracieusement en partie par le magasin La Grande Récré de Saint-Étienne, que je remercie au passage... mais je ne l'ai pas regretté : un bon moyen de prendre des photos...

    Tout prêt de chez Pauline Big Crow quelques bisons sauvages paissent...

    Le plus grand des petits enfants de Pauline m'a demandé un euro... et m'a remercié trois fois de ce magnifique cadeau !!!

    Des bisons, des chevaux, des chevaux, et encore des chevaux...

    Des vallons herbeux à perte de vue... encore des chevaux... et des routes embourbées... John est devant aux côtés de Jean-Louis pour le guider afin d'éviter les ornières... Mais Jean-Louis ne comprend pas le Lakota, et très peu l'anglais... et se retrouve souvent à pédaler dans la boue... alors lorsque John déclare stoïquement "Trop tard ! ce gars doit aimer la boue... !!!" Jeri et moi partons d'un fou rire que nous aurons bien du mal à refreiner et chaque fois que la situation se reproduira, tous en cœur nous reprendrons : "Too late !!!".

    Et nous voici chez Ramona... toutes ces femmes dégagent une force extraordinaire... je n'ai pas pris de photo d'Emma Waters mais son visage est gravé dans ma mémoire... elles vivent toutes dans des conditions difficiles, avec leurs petits-enfants à charge, (John et Vicky doivent s'occuper aussi de la progéniture de leurs enfants...). Mais elles ont le regard droit et fier... ne se plaignent pas... et l'on n'ose à peine leur demander si les radiateurs leur conviennent, si la nourriture est bonne, etc...

    L'essence est chère, encore plus chère sur la Réserve... comme le Sioux Nation qui est aussi un magasin très cher, ou les quelques épiceries des alentours... alors les Lakota ne circulent presque plus ou dans des cas extrêmes... Le cheval reprend toute sa place et l'on voit des enfants par groupe de 8 ou 10, chevaucher ensemble le long des routes ou au milieu des grands espaces...

    Nous sommes ensuite allés saluer et manger chez Bettie qui tient un restaurant... plutôt son humble demeure qui sert de salle à manger publique... Bettie est une excellente cuisinière... elle est aussi la petite fille du Grand Black Elk et les murs sont tapissés de photos du grand homme... au même titre que celles de son fils abattu le mois dernier au cours d'un règlement de compte...

    Et voici Kili Radio... Nous y sommes allés une première fois pour acheter des T-Shirts. Et ce jour là, il faisait très chaud... Ce jour là, Jean-Louis se retrouve seul face à quelques Lakota bien décidés à le faire bosser... Il s'agit de rassembler les chevaux destinés à la Youth Ride...

    Ils l'ont gardé la journée, pratiquement sans manger, les bougres !!! (mais pas sans fumer... !!!). Les chevaux attendront là jusqu'au jour J dans le corral près de Norris qui constituera le début de l'expédition...

    Il s'agit de voir l'état des animaux qui sont loin d'être tous rassemblés dans ce lieu... quelques cavaliers rejoindront le groupe un peu plus tard dans la journée... ou le lendemain... ou le surlendemain, en fonction des conditions climatiques qui n'iront pas en s'arrangeant...

    Percy a convié tous les enfants et jeunes de la Réserve à participer à cette Ride... il a formulé le souhait que tous puissent le rejoindre et a prévu à cet effet d'aller récupérer les animaux sur leur lieu de pâture "résidentiel" et de les transporter par camion jusqu'au lieu de départ de la Ride...

    Ce qui paraît fort simple en théorie... mais que One Spirit et PRES sentiront passer sur le plan budget car l'essence est, je vous l'ai dit, très chère, les camions consomment un maximum, et les distances sont très très longues d'un point à un autre...

    Pour vous donner une petite idée, nous avons parcouru plus de 5.000 kilomètres en 13/14 jours...

    Bon ! pour en revenir à Jean-Louis, très honnêtement, il n'était pas prévu qu'il fasse grand chose mais il a pris grand plaisir à partager ces moments privilégiés avec Percy, CJ, et les autres... Il aime tellement ces chevaux, Percy !!!! Et il n'est pas le seul... ces chevaux sont l'emblème de la culture Lakota... Ils doivent faire partie de chacun et à ce titre, reçoivent un traitement de faveur...

    A leur sujet, il me revient une anecdote de John... tellement doué pour mêler tradition orale et problèmes sociaux de la Réserve... Lui aussi aime les chevaux... il y en a d'ailleurs qui courent tout autour de sa maison et qui parfois franchissent les grilles qui séparent les prés de sa cour... Il nous a raconté comment la maladie de Parkinson pouvait être en partie enrayée grâce à un traitement particulier impliquant une relation pour le moins étrange avec le cheval.

    Je dois vous dire que pendant que Jean-Louis observait béatement ces magnifiques créatures et s'interrogeait sur l'agilité remarquable de leurs cavaliers, nous... c'est à dire, Jeri, Angie, l'épouse de Percy et moi-même... nous faisions encore des courses...

    A Rapid City cette fois, Angie ayant besoin de divers ingrédients non précisés préalablement pour la confection de pain frit, des desserts... etc...

    Notre épopée fut certes beaucoup moins poétique et chevaleresque, mais nous avons tout de même appris beaucoup de choses de la bouche d'Angie qui s'implique beaucoup pour cette Youth Ride...

    Angie est une femme de tête, elle aime parler et parle bien : elle nous apprend qu'elle est la seule à la maison à travailler... Elle nous parle de son passé, lorsqu'en revenant de Rapid City, nous reprenons la route qui longe quelques contreforts des fameuses Badlands... elle nous raconte comment, au milieu de ces vallées désertiques, elle avait eu si peur d'un éclair qui était venu planter sa pointe juste à ses pieds... et l'on se prend à imaginer ces paysages lunaires sous un ciel d'orage... pour ceux qui ont la chance (Nopa, le fils de Percy...) d'avoir les Badlands dans leurs mémoires... Elle nous dit encore qu'elle ne manque jamais une Danse du Soleil... et que cette danse lui porte chance pour l'année à venir... elle raconte comment les choses se transforment après une telle danse, combien il est important d'y croire.

    La tradition, à ce sujet, j'ai omis de vous raconter notre périple très tôt ce matin là (nous nous levions tous les jours aux environs de 6 heures et sur la route jusqu'à 10 heures du soir souvent !!!). Nous sommes allés récupérer la viande de bison prévue pour les repas du soir de la Youth Ride à la Park's Recreation, qui est en fait la base des Rangers... l'achat de viande de bison nécessite une transaction légalisée en quelque sorte qui passe donc par certaines formalités administratives... nous avions là 200 livres de bison (soit 100 kg, si je ne me trompe pas !!!) que nous avons chargées dans le 4X4 après quelques railleries de la part des Rangers sensées nous faire rire... plutôt jaune !!! Bien plus, ce qui nous amuse, c'est le sang du bison qui finit par se répandre dans le coffre, laissant présumer un meurtre atroce à dissimuler en cas d'arrestation intempestive... On ne croyait d'ailleurs pas si bien rire... à quelques jours de là, Jean-Louis se faisait arrêter sur la Réserve pour excès de vitesse et j'avais laissé son permis de conduire à l'Hôtel, à 1 km de là !!!! je ne vous dis pas l'angoisse... Nous avons expliqué à ces policiers Lakota que nous transportions (ce qui a été le cas pendant toute la durée de la Ride) des victuailles pour les gamins de la Youth Ride... le policier m'a demandé les passeports... que j'avais... il a passé un coup de fil puis est revenu dire à Jean-Louis de faire très attention la prochaine fois et d'attacher sa ceinture... Le lendemain matin, lorsque nous avons rejoint le groupe pour le petit-déjeuner, un des copains de Jean-Louis (un de ceux avec qui il avait fait un trajet mémorable qu'il ne racontera qu'à ceux qui viendront à l'AG !!), s'est approché de lui en le prenant par le cou et en lui disant qu'il avait dû avoir un peu "chaud" la veille !!!!

    Tout se sait sur la Réserve !!!! En dépit des distances !!! Et Percy est hilare !!!!

    Nous sommes probablement aux alentours du 5 Mai aujourd'hui et en attendant que la Ride démarre, nous décidons d'aller voir Rosalie (sur la petite vidéo que j'ai réalisée, elle y est présente, ainsi que John et je regrette de n'avoir pas pris davantage de photos mais je ne suis pas assez pro pour maîtriser les deux en même temps !).

    Que je suis heureuse de revoir cette femme d'exception !!! Parce que c'est ça Rosalie !!!! Et elle sait ce que je pense d'elle... Rosalie est au courant de tous les potins de la Réserve... devant les journalistes qui nous accompagnent ce matin là, elle parlera de Russel Means, en exprimant un sentiment confus, mêlé d'admiration et de haine pour celui qu'elle considère encore comme quelqu'un de bien et de sincère... Elle parlera de ces dizaines de gangs qui sévissent sur la Réserve, qui font la loi dans les écoles, chez les personnes âgées, qui usent de drogues et d'armes sans retenue.

    Elle nous explique comment les mafieux Mexicains épousent les femmes Lakota pour écouler leur sordide marchandise... comment alors les enfants sont impliqués en moyenne dès l'âge de 9 ans (donc bien plus jeunes pour certains...) et pour la plupart ont déjà connu la drogue... les grands frères se chargent aussi de les initier...

    Elle nous explique encore pourquoi les Lakota ne touchent en moyenne que $2 par habitant et par mois des revenus du Casino ! Parce que les Lakota sont nombreux et que ces revenus, même s'ils sont conséquents, sont loin d'égaler ceux des Casinos Cherokee par exemple (nous sommes allés au Casino de la Réserve pour rendre une invitation à John : c'est lui qui nous avait proposé le lieu et nous étions ma foi ravis, étant donné que nous n'y avions pas mis les pieds la première fois... C'est à voir ! Il y a quelques blancs, des vieux pour la plupart... mais il y a aussi pas mal de Lakota qui adorent jouer et ils ne s'en cachent pas. Avec Vicky, la femme de John, nous nous sommes amusées à jouer des pièces de 25 cents !!!!

    Au début de la Youth Ride et la cérémonie qui l'accompagne, l'homme médecine, (en l'occurrence le copain de Jean-Louis, cité ci-dessus !!!) fait une prière en Lakota où je l'entends souvent prononcer le nom de TUNKASHILA... puis à l'aide d'un bâton de sauge igné, il passe vers chaque participant qui en baissant la tête, attire la fumée sur lui et son cheval...

    Tout le monde est recueilli, les adultes, les enfants, les jeunes et un silence impressionnant ponctue chacune des phrases de l'homme qui prie...

    Percy a son petit Chance à ses côtés, et il est troublant de voir ce gamin si petit, sourd de surcroît, si attentif, si impliqué, si sage !!! Le bâton incandescent vient vers nous et nous répétons scrupuleusement et religieusement, il faut bien le dire, les gestes que nos prédécesseurs viennent d'effectuer...

    La Youth Ride débute ainsi, dans un silence presque pesant... ils ne sont pas très nombreux ce matin et nous nous en étonnons un peu Jeri et moi (compte tenu des dépenses inhérentes à la nourriture !!! Nous sommes tout de même tenues à un certain contrôle, bien malgré nous...

    La troupe s'arrête une nouvelle fois avant le grand départ et Percy renouvelle ses conseils, ses espoirs pour ses enfants qui sont à ses yeux, aussi précieux et méritants que ces chevaux qui les porteront et dont ils seront responsables jusqu'au terme de l'épreuve...

    Et celui-ci a bien raison d'arborer une certaine sérénité... car même si la liberté règne dans les grandes étendues du Dakota, le vent, la neige, le froid et la fatigue auront raison de bien des bravoures chevalines et cavalières confondues !!!!

    A l'heure dite, Jeri et moi sommes au poste pour la pause sandwiches de midi / trois heures, je ne me souviens plus mais je crois que cette première étape a été fort longue et nous avons dû préparer moult sandwiches mayonnaise - mortadelle / peanuts - confiture, pour la bande d'affamés qui avait grossi au cours de la matinée. Nous avions commencé sur le bord de la route selon les ordres de la direction, mais un peu plus tard, nous avons rejoint le premier camp en pleine nature... il faut dire que quelques petits problèmes d'organisation se sont avérés bien surprenants tout au long de cette randonnée peu banale !!!!

    Lorsqu'ils arrivent, les chevaux sont fatigués... l'un d'entre eux refusera carrément de reprendre le départ d'ailleurs... les enfants n'ont même pas envie de descendre de cheval... on dirait qu'ils sont rivés sur leur selle... Nous les applaudissons et à notre grande surprise, nous avons droit à quelques sourires... ils accepteront d'être pris en photo... ce qui n'est jamais gagné d'avance et il faut souvent en reformuler la demande... car on sent bien qu'ils le font toujours à contre coeur... Jeri devra leur expliquer plusieurs fois qu'il s'agit pour nous de partager ces moments-là avec tous nos Adhérents, toutes les personnes qui supportent la Nation Lakota, et aussi, parce que pour justifier notre existence, nous avons besoin d'éléments concrets et celui de la Youth Ride en est bien un...

    Au bout de 2 jours, plus besoin d'explication... tout le monde a compris et se prend même bon gré mal gré au jeu !!!! Percy fera même le pitre devant ma caméra... alors on saura que la confiance est là !!!

    Chaque enfant descend de son cheval et en a la lourde responsabilité... il doit le faire boire, le faire se rouler dans la terre pour décontracter ses muscles engourdis par l'effort... certains parlent à l'oreille de leur monture... et pas seulement les enfants... Percy en tout et pour tout donne l'exemple... il nous racontera plus tard qu'il a arrêté de boire pour ses enfants, pour leur servir d'exemple...

    Nous passerons de nombreuses heures à discuter avec tout le monde, ou à écouter les conversations... entre Lakota elles sont souvent orientées vers la famille : "Je ne te connais pas, mais tu ressembles à mon cousin A.............." ; "Ah ! Mais G est effectivement mon cousin...""Oh ! Alors tu connais B, qui est son frère ...""Non seulement je connais B, mais aussi C, et D...""Ah ! Alors viens que je t'embrasse...". Les Lakota n'embrassent pas... ils font l'accolade... et quand Percy vous prend dans ses bras... ça fait tout drôle !!!! Même à Jean-Louis !

    Enfin, voici le lieu de la première nuit... Je ne vous dis pas le froid... 4 pull over + un anorak et je grelotte... Non ! Je ne pourrai pas dormir dans le tipi malgré les railleries de CJ... Par contre, je peux vous dire ce que l'on s'est mis derrière la cravate : soupe de bison aux petits légumes (façon pot au feu) - pain frit - meatlof (il s'agissait d'une espèce de pâté au port et au bison, délicieux !!!) - et une sorte de gelée de bleuets à agrémenter encore avec le pain frit (j'en ai fait une cure !!!)

    Les tepees... nous aurions vraiment aimé partager ces moments intimes avec les cavaliers... mais le froid, la pluie, le vent qui empêche de faire un feu central... ont eu raison de notre détermination.

    Mais nous étions là pour assister au retour des braves, en attendant de voir poindre à l'horizon les premières silhouettes, j'ai passé un bon moment en discutant avec un très ancien qui me racontait les paysages d'antan, les tâches qui incombaient à chacun, sa volonté de préserver les relations familiales... d'ailleurs tout le monde s'empressait autout de lui... enfants, petits enfants, frères, cousins... qu'ils sont nombreux les cousins !!!

    Un cavalier arrive enfin : il est plus de 20 heures et nous sommes frigorifiés ! Et voici Percy !!

    A l'arrivée, personne ne descend de cheval... chacun se place en cercle autour de Percy afin d'écouter les remerciements, les conseils, les encouragements à poursuivre...

    Une femme suscite l'attention et le respect... elle a perdu son fils très récemment et à l'âge de 70 ans, a tenu à participer en son honneur à la Youth Ride... Elle fera un petit discours très émouvant et nous serons conviés à rejoindre la longue file des parents venus la réconforter et l'embrasser...

    Lorsque Percy parle, le silence règne et l'émotion est à son comble. Un frisson me parcourt l'échine lorsqu'il évoque les épreuves de la vie qu'il compare à la longue route qu'ils viennent de parcourir dans le froid et la neige, en s'oubliant souvent eux-mêmes pour ne plus faire qu'un avec leurs montures...

    Le lendemain, nous sommes de faction pour le déjeuner. Un problème d'organisation fait que nous nous retrouvons seuls à assurer le déjeuner avec seulement des sandwiches à la confiture et au beurre de cacahuètes...

    Les gosses sont affamés... et bientôt nous n'avons plus que quelques cookies à leur distribuer...

    Pendant ce temps, les hommes et les plus grands s'occupent des chevaux qu'ils remplacent en cas de trop grande fatigue... un jeune cavalier essaie de pousser en vain un cheval à l'intérieur d'un van à l'aide de sa monture... Percy intervient et à l'aide de son seul avant-bras parvient à soulever l'arrière du cheval, qui surpris, s'engage rapidement sans demander son reste...

    Jean Manuel, le journaliste que Percy a contraint de poursuivre la chevauchée jusqu'au bout... en dépit de la fatigue qui le terrasse au bout de 6 heures de trot et de galop...

    Qu'il fait bon retrouver le groupe de la Youth Ride le soir autour du feu !!!

    Nous sommes à Tiza Camp, le camp aménagé par Alex White Plume, le frère de Percy (qui fut Président de District). Un four à pain et à autre chose d'ailleurs est actif et nous laisse présumer un joyeux et délicieux festin... Au menu, la toujours fameuse soupe au bison, et un délicieux gâteau au chocolat, made in Angie, qui nous explique qu'elle a réussi à combiner tout à la fois cuisine, travail à l'extérieur et garde des petits enfants dans le même après-midi !!!

    Quelques-uns ont d'ailleurs tout comme nous, décidé de rejoindre leurs pénates tant le temps semble décidément se refuser à toute clémence... Quand je pense que certains dormiront même dehors autour du feu... dans de minces duvets... j'ai un peu honte !!!

    Le lendemain, le froid et à nouveau le blizzard s'est mis à souffler... les valeureux cavaliers ont tout de même tenté un départ mais au bout d'une heure, la neige et un épais brouillard voilaient dangereusement les formes et les hommes ; Percy a alors jugé plus raisonnable d'abandonner et de reporter l'étape au lendemain...

    Le soir, nous en retrouvons quelques uns, les plus courageux qui continuent d'honorer les tepees... une soirée avait été prévue que nous escomptions vivement... malheureusement, cette fois, la pluie...

    Ce matin, il fait encore très froid mais hommes, femmes et enfants Lakota semblent parfaitement s'en accommoder. Ces enfants qui ont l'air parfaitement libre, jamais de reproches, juste un "shsh..." de temps en temps... idem avec les chevaux et les chiens qui se baladent en toute liberté dans le camp... Image révélatrice de la relation parents, grands-parents, enfants...

    Les hommes entretiendront le feu central tout au long de la nuit et il continuera de réchauffer les corps et les coeurs une partie de la matinée...

    La bonne humeur est de mise et tout le monde vient nous raconter un petit bout de vie... À la nuit tombée, nous rejoignons Beverly avec qui nous souhaitons aborder le problème des adolescents... Que veulent-ils faire ? Qu'aiment-ils faire ? Comment voient-ils l'avenir ? La réponse est dans l'expression de nos visages... perplexe...

    Une lueur d'espoir quand nous évoquons l'idée d'un local où ils pourraient faire de la musique, se réunir...

    KILI RADIO ! L'idée de Jeri de relater le déroulement de la Youth Ride à la radio locale suscite un vif enthousiasme de la part de Percy... Jeri évoquera One Spirit et moi PRES... Nous parlerons aussi de cette équipe anglaise de cyclistes qui parallèlement à la Youth Ride participe à une course dont les bénéfices iront aux Lakota... Là aussi... bonne humeur, convivialité, un côté très bon enfant où personne n'a la grosse tête... il faut dire que tout le monde se connaît sur la Réserve, et que dès que l'on est admis, on a l'impression d'appartenir à une grande famille.

    Même Jean-Louis a failli jouer les orateurs... enfin il s'y est cru... Voici Joe dont j'ai déjà évoqué les tableaux. Il est venu nous rejoindre à Kili Radio pour nous vendre une de ses peintures !!!! Que j'adore !!!

    Lorsque nous sommes retournés au local de One Spirit, cette fois Carolyn et Ely, son mari, nous attendaient. Ils s'occupent tous deux de Share Program sur le secteur de Porcupine.

    Là, je me souviens de ces ruines avec une certaine émotion et de cette femme, Loena qui nous avait demandé de passer, c'est l'ex-femme de Percy : elle est encore très belle, avec une longue chevelure rousse, une démarche très altière et elle participe à des recherches sur la cosmologie Lakota.

    Mais ce jour là, elle nous a appelé pour nous parler de ce tas de ruines qui a failli être sa maison... une arnaque nous dit-elle : une Association qui s'était avancée pour lui proposer une maison en pisé (enfin ça lui ressemble !), mais au bout de quelques jours, plus d'artisanS, plus de fonds, plus personne et elle s'est retrouvée à réintégrer un vieux mobil-home complètement délabré (que je n'ai pas osé photographier en sa présence...) ! L'ironie est à son comble lorsqu'en partant je découvre la pancarte qui est restée accrochée à la barrière de l'entrée : Les maisons de la nature !!! (celle d'une certaine nature humaine naturellement !!!)

    Le dernier jour de la Ride, le soleil est au rendez vous... il fait même très chaud...

    C'est ce jour-là qu'avec Jeri nous avons décidé d'emprunter une route qu'elle ne connaissait pas pour rejoindre Pine Ridge et le Red Cloud College... Une route !!! Une piste avec des ornières comme des précipices !!! On aurait pu se faire quelques belles frayeurs... au lieu de quoi, on a pris quelques bons fous rires à réaliser que même les Lakota ne prenaient plus cette piste tant elle était défoncée par les intempéries... mais nous, si !!!

    Les cavaliers arrivent de leur longue randonnée à travers les collines... Ils sont beaucoup plus nombreux que les autres jours et CJ est ravi du succès de l'entreprise ! CJ que nous retrouvons avec une minerve autour du cou... tombé de cheval !! Percy quant à lui, sera resté à cheval tout du long, présent jusque bout, pour encadrer ses chers gamins...

    Un long discours de clôture attend les participants. Percy est ému et sa voix se brise, comme étouffée par l'émotion qui le submerge : il renouvelle ses conseils : non à l'alcool, non à la drogue, ses espoirs en l'avenir : "Vous avez été courageux, persévérants, vigilants vis à vis de vos montures... vous devez continuer ce chemin dans la vie !".

    Les enfants, les jeunes écoutent avec une attention soutenue... Percy donne à ses mots toute la force, toute l'intensité d'un homme qui a souffert dans son vécu, mais surtout qui croit en cette jeunesse, qui en connaît tout le potentiel ! Il cherche les regards... Je suis sincèrement émue aux larmes... et c'est le moment que Percy choisit contre toute attente, pour nous demander à Jeri, Jean-Louis et moi de nous placer au centre du Cercle formé par les cavaliers...

    Je ne peux pas vous exprimer ici combien j'ai pensé à vous tous, comme j'ai souhaité votre présence à mes côtés : mais j'ai vu plein de visages défiler dans ma tête... alors j'ai su que vous étiez là !!! Percy nous a adressé des remerciements éloquents... quelques Lakota ont même voulu être pris en photo avec nous, c'est vous dire !!! Jeri a parlé au nom de nous tous, au nom de tous ceux qui soutiennent le peuple Lakota... elle a redit notre profond respect, notre honneur aussi de pouvoir aider quelques projets dont l'initiative devra toujours désormais appartenir aux Lakota !!! (enfin, en ce qui concerne notre politique !!!).

    Nous n'avons pu rester le soir à partager le repas avec la communauté... John nous attendait avec Vicky et leur petite fille au Casino car nous avions promis de leur rendre l'invitation... Et John Dubray devait encore nous parler de son projet bois... Encore des moments exceptionnels : car John est lui aussi quelqu'un d'exceptionnel... et nous aimerions tellement pouvoir tous les aider...

    Les moyens nous manquent cruellement devant tant de bonnes volontés... Mais nous avons quitté Pine Ridge avec un grand espoir : car autant Rosalie, que John et Percy, tous trois ont fini par admettre qu'il était important qu'un jour ils mettent leurs compétences en commun... pour une même cause : que les Lakota vivent... et mieux !!!

    Cath

    • 2008 • Sur la Réserve avec Catherine et Jean-Louis - "Participation à la Youth Ride" !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :